Accueil / Plaintes judiciaires (page 2)

Plaintes judiciaires

Les errements de la Justice internationale : un scandale permanent

Tout récemment, dans l’incompréhension générale, le TPIR commuait la peine de prison à vie de Théoneste Bagosora en une peine de 35 ans de prison. De son côté, Anatole Nsengiyumva, condamné lui aussi en première instance à la prison à vie, voyait sa peine ridiculement ramenée à 15 ans de détention. Aujourd’hui, c’est la CPI qui renonce à poursuivre Callixte Mbarushimana pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité alors que, pendant des années, de Paris, il diffusait des communiqués de presse incendiaires au nom des FDLR qui tuent, volent et violent en République Démocratique du Congo ! Comment imaginer …

Lire »

La condamnation en appel de Dominique Ntawukuriryayo : un encouragement à continuer la lutte

Dominique Ntawukuriryayo vient d’être condamné en appel par le TPIR à 20 ans de prison. Même si sa peine a été revue à la baisse, il reste condamné dans le cadre du génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda en 1994. Cette décision que nous attendions avec un peu de fébrilité (le TPIR nous a habitué à des sentences parfois incompréhensibles) nous conforte dans la lutte que nous avons entreprise contre les présumés génocidaires rwandais présents sur le sol français. C’est la première personne contre laquelle nous avons déposée plainte qui est ainsi condamnée. Nous aurions préféré que cette condamnation …

Lire »

Nous demandons que Sosthène Munyemana soit débouté de sa plainte

Procès de Cauri : communiqué de soutien Le 27 septembre 2011 à 14 h se tiendra au palais de justice de Bordeaux, le procès intenté par le docteur Sosthène Munyemana pour « atteinte à la présomption d’innocence » contre l’association Cauri et trois membres du Collectif girondin pour le Rwanda. Ce procès vise en fait des personnes qui sont des rescapées du génocide des Tutsi du Rwanda ainsi que des proches ou encore des militants venus en solidarité, lesquels n’ont fait que rappeler que le docteur Munyemana qui exerce à l’hôpital de Villeneuve sur Lot est toujours visé par des …

Lire »

Nouvelle plainte contre un présumé génocidaire rwandais résidant en France

Le CPCR (Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda) vient de déposer une nouvelle plainte avec constitution de partie civile à l’encontre d’un présumé génocidaire rwandais qui réside en France. Il s’agit de Manassé Bigwenzare, domicilié à Bouffémont (95). Monsieur Bigwenzare  était, en 1994, président du Tribunal de canton dans la commune de Murambi (ex-préfecture de Byumba). Il lui est reproché d’avoir planifié et organisé le génocide des Tutsi dans la région de Murambi, en compagnie notamment de Jean-Baptiste Gatete, lui-même condamné à la prison à vie par le TPIR le 29 mars dernier. Il lui est aussi reproché d’avoir …

Lire »

Arrestation en France d’un présumé génocidaire rwandais dans l’indifférence générale

Nous avons appris, la semaine dernière à Kigali, qu’un nouveau présumé génocidaire rwandais venait de se faire arrêter en France, à Créteil ( ?) et ce dans l’indifférence générale. Et pourtant, il ne s’agit pas de n’importe qui. Hyacinthe Nsengiyumva Rafiki était ministre des Travaux publics dans le gouvernement intérimaire qui a mené à son terme le génocide des Tutsi au Rwanda en 1994. Après avoir quitté le pays, il fut l’un des fondateurs des FDLR, troupes de sinistre mémoire, composées en partie d’anciens génocidaires réfugiés au Congo. Ces mêmes forces armées qui pillent l’est du Congo en pratiquant le …

Lire »

Agathe Kanziga ne sera pas extradée

Audience du 29 juin 2011 au TGI de Paris. Une nouvelle fois, le mercredi 29 juin 2011, des magistrats français ont eu à se pencher sur une demande d’extradition vers le Rwanda d’un présumé génocidaire en la personne de Madame Agathe Kanziga, épouse Habyarimana. Une nouvelle fois, nous assistons à une audience déconcertante dans laquelle avocat général et présidente de la Cour semblent avoir choisi leur camp. Quelques propos tenus par l’un ou l’autre des magistrats, qui ont déjà eu à traiter de telles affaires (Munyeshyaka, Bucyibaruta, Ntawukuriryayo ou Kamali…) suffiront à nous en convaincre. « Tout le monde a …

Lire »

Agathe Kanziga Habyarimana veut s’opposer à la diffusion d’un documentaire sur France 2

Étrange destin réservé au documentaire de Manolo d’Arthuis (Tony Comiti Productions) intitulé : « Génocide au Rwanda : des tueurs parmi nous ? » dans la série La Grande Traque. Programmé sur France 2 le 31 mai dernier, ce documentaire de 70 mn consacré à la poursuite des présumés génocidaires rwandais présents sur le sol français s’est vu voler la vedette par l’arrestation de Mladic. La diffusion du film de Manolo d’Arthuis, initialement fixée au 31 mai, a été reprogrammée pour le mardi 28 juin. Mais il est des personnes qui ne l’entendent pas de cette oreille. Agathe Kanziga Habyarimana, …

Lire »

Une véritable réconciliation ne peut pas se construire sur l’oubli ou sur l’amnésie

Pour la dix-septième année consécutive, le Rwanda et de nombreux citoyens du monde entier vont commémorer le génocide des Tutsi perpétré en 1994 par un gouvernement extrémiste soutenu, jusqu’à sa disparition, par un certain nombre d’États. C’est l’occasion de rappeler, en ce qui concerne la France, pays d’accueil par excellence, qu’aucun présumé génocidaire n’a été jugé. Seuls quelques-uns ont été mis en examen, mais la plupart continuent de vivre en toute impunité, dans l’indifférence générale. Un présumé génocidaire, visé par une « fiche rouge » d’Interpol a été récemment arrêté à Toulouse. Sans l’action et la détermination du CPCR qui …

Lire »

Génocide au Rwanda : une plainte de 2010 toujours pas instruite !

Le 15 juin 2010, les avocats du CPCR, Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda, ont déposé auprès du doyen des Juges d’Instruction de Toulouse une plainte avec constitution de partie civile à l’encontre de Monsieur Joseph Habyarimana, domicilié à Muret, pour crime de génocide. De manière tout à fait étrange et incompréhensible pour les victimes, cette plainte est restée longtemps sur le bureau des juges sans qu’il soit possible de savoir ce qu’il en advenait. Nous apprenons aujourd’hui que ce dossier a été transmis au procureur adjoint depuis un mois et que ce dernier devrait saisir la Cour de …

Lire »