Accueil / Actualités / Exposition: “Une cicatrice dans l’histoire”

Exposition: “Une cicatrice dans l’histoire”

Comme annoncé, le vernissage de l’exposition “Génocide des Tutsi au Rwanda. Une cicatrice dans l’histoire” s’est déroulé au Camp des Milles en présence de Jacques KABARE, ambassadeur du Rwanda en France, qui a tenu à remercier les organisateurs pour leur initiative. Plus de 250 personnes ont participé au vernissage de cette exposition photos qui donne la parole à vingt rescapés du génocide et qui rend aussi hommage à des “Justes”.

Merci à Alain CHOURAQUI, le président de la Fondation, à Bernard, le responsable du Camp, à Dinesh, à Cyprien, les maîtres d’oeuvre de l’exposition, à Stéphane Dumont de Sauret, le photographe qui a su donner, dans la dignité,  la parole à des rescapés, merci et à toute l’équipe du Camp des Milles, toujours aussi compétente et accueillante. Dafroza GAUTHIER, membre fondateur du CPCR, a pris la parole pour remercier les organisateurs, présenter l’exposition et rappeler que, pour le Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda, la justice est un passage obligé. Ce fut pour nous l’occasion de rencontrer un grand nombre de personnes qui s’intéressent à notre combat.

Si chaque génocide a ses spécificités, il ne peut y avoir concurrence des mémoires. Au contraire, plusieurs intervenants, comme le président d’Ibuka France, ont insisté sur la convergence des mémoires, indispensable au respect des victimes, qu’elles soient victimes du génocide des Arméniens, de la Shoah ou des Tutsi du Rwanda. Cette exposition est là pour rappeler qu’il y a vingt ans, au Rwanda, plus d’un million de victimes innocentes ont été exterminées pour ce qu’elle étaient, comme le furent les Arméniens ou les Juifs. Que cette manifestation ait lieu dans un haut lieu de la mémoire de la Shoah représente plus qu’un symbole.

Plusieurs membres ou amis du CPCR étaient présents: Jeanne UWIMBABAZI, rescapée de l’ETO et invitée des organisateurs, Pierre-Antoine CRISTOFINI, qui depuis plusieurs mois nous aide à redonner vie à notre site internet, Sandrine PAILLET, régulièrement présente à Paris lors du procès SIMBIKANGWA.

Si vous avez l’occasion de vous rendre dans la région d’Aix-en-Provence, n’hésitez pas à faire un petit détour par le Camp des Milles. Il faut aussi souhaiter que cette exposition, visible jusqu’au 1 novembre, puisse devenir itinérante.

http://www.campdesmilles.org/index.html

Lire aussi

25ème Commémoration du génocide des Tutsi à REIMS

Dans le cadre de la 25ème Commémoration du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda, …