A ne pas manquer
Accueil / Actualités / Le génocide des Tutsi: une conséquence de la surpopulation au Rwanda?

Le génocide des Tutsi: une conséquence de la surpopulation au Rwanda?

Le 10 février 2019, sur les ondes de France Culture, monsieur Ghislain de MARSILY, professeur émérite à la Sorbonne et membre de l’Académie des Sciences était interrogé par le physicien Etienne KLEIN. Le thème de l’émission:  » Allons-nous bientôt manquer d’eau sur terre« .

Pour permettre à son invité d’illustrer ses propos, monsieur KLEIN oriente la conversation sur le génocide des Tutsi dont il avait déjà parlé dans un article très documenté de 2014 et dans lequel il faisait sienne la théorie de monsieur DIAMOND: « C’est la croissance démographique démesurée » (du Rwanda) qui avait « conduit au massacre« .

Permettez-moi de transcrire une partie de la réponse de monsieur de MARSILY:  » Les gens ont vu qu’ils ne pouvaient plus manger, et qu’est-ce qu’ils ont fait? Eh bien, ils se sont entre-tués… Il y  eu des problèmes politiques, il y avait des conflits traditionnels ancestraux entre les Tutsi qui sont des éleveurs et les Hutu qui sont les agriculteurs… Les Tutsi étaient un peu le haut du panier, c’est eux qui dirigeaient l’administration du Rwanda et ils ont été éliminés physiquement en 9 mois à peu près, ou en 8 mois, il y a eu 900 000 personnes égorgées à la main, à la machette, c’est pas des conflits avec des mitraillettes, c’est égorger des populations, des voisins qui s’entre-tuaient dans les mêmes villes… »

Comment une personnalité aussi réputée peut-elle étaler ainsi une telle ignorance. Les Rwandais se seraient donc « entre-tués »: première négation du génocide des Tutsi. Ils se seraient « entre-tués » pour des raisons démographiques?  Quid de l’idéologie du hutu power qui a formé des générations de tueurs. Des  » conflits traditionnels ancestraux » dont l’Afrique aurait le secret! En 1994, les Tutsi auraient été au sommet du pouvoir? Quelle ignorance de l’histoire du pays! Des tueries qui auraient duré 8/9 mois? Des massacres exécutés essentiellement à mains nues ou à la machette? Une façon de passer sous silence l’ingérence du gouvernement français qui est intervenu militairement plusieurs fois pour soutenir et le régime hutu qui préparait le génocide et le gouvernement génocidaire qui prendra les rennes du pouvoir en avril 1994. De plus, la thèse selon laquelle les massacres se sont faits uniquement à la machette vise à dissimuler toutes les fournitures d’armes, de la France en particulier, et le détournement des crédits d’organismes internationaux, banque mondiale et FMI, dans des achats d’armes.

On pourra s’étonner que de tels propos négationnistes, marqués du sceau de l’ignorance, puissent être tenus sur les ondes d’ un média officiel. Avec la 25ème commémoration, comme chaque année à la même période, vont fleurir les thèses les plus fantaisistes tentant à travestir la vérité. Nul doute que d’ici le 7 avril il faudra croiser le fer avec tous ceux qui, à leur façon, nient le génocide des Tutsi du Rwanda.

Pourrait-on conseiller à ceux qui ne connaissent pas très bien l’histoire du Rwanda, fussent-ils professeurs d’université et experts dans leur domaine, soit de s’abstenir de parler, soit de s’informer sur la véritable histoire du génocide perpétré contre les Tutsi?

Alain GAUTHIER, président du CPCR

 

 

Lire aussi

Fabien NERETSE enfin devant les assises belges.

C’est en octobre prochain que Fabien NERETSE devrait enfin rendre des comptes à la justice …