Accueil / Archives du 1er procès Ngenzi-Barahira / O. NGENZI & T. BARAHIRA :
Premier procès en 2016

O. NGENZI & T. BARAHIRA :
Premier procès en 2016

Dessin d’Annabelle GIUDICE
Dessin d’Annabelle GIUDICE ©2016

Ils avaient tous les deux été reconnus coupables de génocide et de crime contre l’humanité le 6 juillet 2016 au terme de deux mois de procès à la Cour d’assises de Paris (lire la feuille de motivation de leur condamnation en première instance à la réclusion criminelle à perpétuité). Ils ont fait appel de cette décision : le nouveau procès se déroulera du 2 mai au 6 juillet 2018 à la Cour d’assises de Paris.

Octavien NGENZI avait succédé à Tito BARAHIRA comme bourgmestre de la commune de Kabarondo (ancienne préfecture de Kibungo, à l’Est du Rwanda) jusqu’au génocide contre les Tutsi en 1994.

Avant le procès de 2016, ils étaient déjà en détention provisoire depuis plusieurs années dans des prisons de la région parisienne. Octavien NGENZI avait été arrêté sur l’île française de Mayotte et Tito BARAHIRA à Toulouse.


Le procès en première instance (10 mai – 6 juillet 2016) :

Interrogatoires et expertises :

La Cour d’assises a été présidée par Mme MATHIEU puis M. DUCHEMIN à partir du 21 juin 2016.

Le Parquet

Le Parquet était représenté par l’avocat général, M. Philippe COURROYE et Ludovic HERVELIN-SERRE. Ce dernier a remplacé Aurelia DEVOS initialement pressentie comme co-avocate générale qui avait invoqué «la clause de conscience» pour se désister (cf. article de Maria Malagardis dans Libération, 4 mai 2016)

La Défense

La défense de M. NGENZI était assurée par Me Françoise MATHE.
La défense de M. BARAHIRA était assurée par Me MEILHAC.

Les parties civiles

  • Collectif des Parties Civiles pour le Rwanda (C.P.C.R), ayant pour avocats Me Michel LAVAL et Sophie DECHAUMET
  • Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme (F.I.D.H), ayant pour avocats Me Safya AKORRI et Loïc PADONOU
  • SURVIE, ayant pour avocats Me Jean SIMON et Me Safya AKORRI
  • Ligue Internationale contre le Racisme et l’Antisémitisme (LICRA), ayant pour avocats Me Rachel LINDON et Me Sabrina GOLDMAN
  • Constance MUKABAZAYIRE, ayant pour avocat Me Richard GISAGARA
  • Communauté Rwandaise de France et Ibuka, ayant pour avocat Me Gilles PARUELLE
  • Oscar KAJANAGE, ayant pour avocat Me Serge ARZALIER

Témoins de contexte :

Parties civiles :

Autres témoins :

Plaidoiries et réquisitoires :

 

Lire aussi

Bisesero, Rwanda - photo © Bruce Clarke

Rwanda 1994 : “Un génocide sans importance?”

  “Un génocide sans importance” au Rwanda en 1994. L’avocat général, monsieur Courroye, avait commencé …