Assises de Paris: procès en appel d’Octavien NGENZI et Tito BARAHIRA du 2 mai au 6 juillet – CPCR – Collectif des parties civiles pour le Rwanda
Accueil / Actualités / Assises de Paris: procès en appel d’Octavien NGENZI et Tito BARAHIRA du 2 mai au 6 juillet

Assises de Paris: procès en appel d’Octavien NGENZI et Tito BARAHIRA du 2 mai au 6 juillet

Du 2 mai au 6 juillet se tiendra aux assises de Paris le procès en appel d’Octavien NGENZI et Tito BARAHIRA, tous deux condamnés en première instance à la réclusion criminelle à perpétuité.  Les deux accusés ont changé d’avocats: ils se sont tournés vers les avocats de Pascal SIMBIKANGWA, condamné en appel à 25 ans de réclusion criminelle pour génocide. Nous retrouverons donc pour la défense maître Alexandra BOURGEOT, avocate de Tito BARAHIRA, et maître Fabrice EPSTEIN, pour Octavien NGENZI. Ce dernier sera assisté de maître CHOUAI.

Comme en première instance, le CPCR et plusieurs personnes physiques parties civiles à nos côtés seront assistés par maîtres Michel LAVAL, Sophie DECHAUMET et Kevin CHARRIER du cabinet ML & A Avocats. D’autres associations se sont aussi portées parties civiles: SURVIE, la FIDH, la LDH, la LICRA, Ibuka France et la Communauté rwandaise de France.

Madame Xavière SIMEONI  a été nommée pour présider ce nouveau procès d’assises.  C’est monsieur l’avocat général Frédéric BERNARDO qui soutiendra l’accusation.

Espérons que ce procès puisse se dérouler dans la sérénité et la dignité. L’expérience des trois procès précédents nous ont montré que ce n’était pas toujours le cas, des témoins venus du Rwanda n’ayant pas été ménagés par la défense, et c’est peu dire.

Ce procès est prévu pour durer jusqu’au 6 juillet. Comme par le passé, le CPCR essaiera de publier chaque jour sur son site les comptes-rendus des audiences. Souhaitons que la presse ait aussi à cœur d’informer tous ceux qui, par le monde, s’intéressent à cet événement. Les rescapés et les victimes du génocide contre les Tutsi ont droit  à cette justice.

Alain GAUTHIER, président du CPCR

Précisions. Le procès en appel se déroulera au Palais de justice de Paris, sur l’Ile de la Cité, probablement dans la même salle d’audience qu’en première instance.


Lire aussi

France 2 - Les Gauthier : sans haine ni vengeance

Les GAUTHIER : sans haine ni vengeance

  Un portrait sensible d’Alain et Dafroza GAUTHIER, fondateurs du CPCR : “Ensemble, ils consacrent …