A ne pas manquer

Procès Claude MUHAYIMANA

Claude MUHAYIMANA

Du 22 novembre au 16 décembre 2021 devant les assises de Paris

Poursuivi pour « complicité de génocide et complicité de crimes contre l’humanité », il est condamné le 16 décembre à 14 années de réclusion criminelle. La défense et le Parquet ont fait appel.

C’est en juin 2013 que le CPCR, sans attendre la décision concernant son extradition vers le Rwanda, décidait de déposer plainte et de se constituer partie civile contre Claude MUHAYIMANA, un Interahamwe de Kibuye et employé municipal de la ville de Rouen.

En décembre 2011, Claude MUHAYIMANA était visé par un mandat d’arrêt international. Quelques mois plus tard, la Cour d’appel de Rouen donnait un avis favorable à son extradition, décision annulée par la Cour de cassation le 11 juillet 2012, refus réitéré en 2014, suite à un avis favorable de la Cour d’appel de Paris.

En novembre 2017, l’accusé était renvoyé devant la Cour d’assises : décision contre laquelle il a interjeté appel. Il faudra attendre le 4 avril 2019 pour voir cet appel rejeté, et plus de deux ans supplémentaires pour voir son procès se tenir devant la Cour d’assises de Paris après deux reports successifs [1]. Quatre ans se sont passés entre la décision de le renvoyer devant les assises et la tenue du procès. Des délais que victimes et familles de rescapés jugent intolérables.

Le CPCR  représente une vingtaine de parties civiles personnes physiques.

L’actualité du procès :

References
1 initialement prévu du 29 septembre au 23 octobre 2020 puis du 2 au 26 février 2021, reporté en raison de la crise sanitaire.

Lire aussi

Procès Claude MUHAYIMANA: jeudi 16 décembre 2021. VERDICT

Claude MUHAYIMANA est condamné à 14 années de réclusion criminelle.