A ne pas manquer

Fabien NERETSE condamné à 25 ans de réclusion

La Cour d’assises de Bruxelles vient de condamner monsieur Fabien NERETSE à 25 ans de réclusion criminelle pour « génocide et crimes de guerre » à l’issue d’un procès qui aura duré six semaines. Le Procureur avait demandé 30 ans. Les familles de victimes se félicitent de cette décision. Visé par une plainte déposée en Belgique par madame Martine BECKERS dès la fin du génocide des Tutsi, Fabien NERETSE s’était installé à Angoulême où il vivait sous le pseudonyme de NSABIMANA, nom de son père. C’est dans cette ville que le CPCR l’avait identifié en 2008. Après son arrestation en 2011, la justice française avait pris la décision de l’extrader vers la Belgique où il vient enfin d’être jugé. Le combat pour la justice continue, dans tous les pays où des personnes soupçonnées d’avoir participé au génocide se sont réfugiées. La France et la Belgique sont probablement les pays européens qui en ont accueilli le plus, leur accordant assez facilement soit le statut de réfugié, soit la naturalisation. Des décisions qui nous restent encore peu compréhensibles. Nous attendons avec une réelle impatience que les trois personnes déférées devant la Cour d’assises de Paris comparaissent enfin: Claude MUHAYIMANA, le docteur Sosthène MUNYEMANA et l’ancien préfet de Gikongoro, Laurent BUCYIBARUTA qui ont fait appel. La même impatience concerne toutes les instructions en cours.

Alain GAUTHIER, président du CPCR

Lire aussi

Cour d’assises confirmée pour l’ex-gendarme Philippe MANIER

Selon un communiqué de l’AFP [1], Philippe HATEGEKIMANA, MANIER depuis sa naturalisation, aura bien à …