A ne pas manquer

Mort de BAGOSORA: nous ne souhaitons pas des obsèques en France

Théoneste BAGOSORA,  » le cerveau » du génocide, est mort au Mali où il purgeait une peine de 35 ans de prison prononcée par le TPIR. Cette nouvelle a rapidement fait le tour de la planète, grâce en particulier aux réseaux sociaux et à la réaction d’un de ses fils, Achille, qui réside en France.

Cette disparition amène à se poser une question: où BAGOSORA sera-t-il inhumé? La France ayant déjà accueilli la dépouille de Jean-Bosco BAYARAGWIZA [1] en 2010 et celle de Simon BIKINDI [2] en 2018, nous ne souhaitons pas que Théoneste BAGOSORA soit à son tour inhumé sur le sol français. Il ne faudrait pas en effet que la France, qui est déjà une terre d’asile pour de nombreuses personnes soupçonnées d’avoir participé au génocide des Tutsi, devienne un « lieu de pèlerinage » pour les nostalgiques du régime génocidaire de Juvénal HABYARIMANA.

Nous demandons instamment aux autorités françaises, pour le cas où la demande leur serait adressée, de refuser que la dépouille de Théoneste BAGOSORA soit enterrée en France où résident plusieurs membres de sa famille.

Alain GAUTHIER, président du CPCR

   [ + ]

1. Jean-Bosco BARAYAGWIZA était Président de la CDR, parti extrémiste et un des fondateurs de la RTLM
2. Chanteur. Simon BIKINDI avait un répertoire sans équivoque dès la fin des années 1980  et chantait l’extermination des Tutsi sur les ondes de Radio Télévision Libre des Mille Collines.

Lire aussi

Nouvelle plainte pour génocide déposée par le CPCR

Mardi 22 septembre, les avocats du CPCR ont déposé sur le bureau des juges du …