Accueil / Actualités / Procès Ngenzi/Barahira: nous avons plus que jamais besoin de vous.

Procès Ngenzi/Barahira: nous avons plus que jamais besoin de vous.

A partir du 10 mai, se tiendra aux Assises de Paris le second procès dans le cadre du génocide des Tutsi perpétré au Rwanda en 1994. Il concernera messieurs NGENZI  et BARAHIRA, tous deux en détention préventive depuis plusieurs années. Cette affaire fera suite à la condamnation, le 14 mars 2014, de Pascal SIMBIKANGWA, pour “génocide et complicité de crimes contre l’humanité”. Son procès en appel se déroulera aux Assises de Bobigny à partir du 25 octobre. Il est indispensable de rappeler que, sans les plaintes déposées par le CPCR, ces deux affaires, comme tant d’autres à venir, ne seraient jamais venues à la lumière. Dans ces deux procès, le CPCR est soutenu par l’association SURVIE, la FIDH, la LDH, la LICRA, et plus récemment, par la Communauté rwandaise de France.

Pour mener à bien ces différents procès, nous avons bien évidemment besoin de soutiens financiers. Nous venons d’obtenir une aide substantielle de OAK Foundation, basée en Suisse, et que nous remercions chaleureusement. Mais cela ne sera pas suffisant pour couvrir les frais inhérents à ces procès. D’autres demandes sont en cours.

Nous venons également de créer au Rwanda l’association “Les Amis du CPCR”, qui s’est donné pour objectif premier de soutenir financièrement le CPCR dans son combat contre l’impunité en France. Une soirée officielle de lancement aura lieu bientôt à Kigali. Nous ne manquerons pas de vous tenir informés.

Deux procès en 2016, et probablement plusieurs autres à venir dans les années qui viennent puisque une trentaine de plaintes ont été déposées sur le bureau des juges d’instruction du “pôle crimes contre l’humanité” au TGI de Paris. Nous ne cessons pour autant de dénoncer les lenteurs d’une justice qui fait la part belle aux bourreaux. Le temps joue en leur faveur. Il est de plus en plus difficile de trouver des témoins, les rescapés eux-mêmes sont las de témoigner.

Et nous continuons pourtant le combat, “sans haine ni vengeance”, parce  que l’impunité, surtout en matière de crimes contre l’humanité, fait le lit du négationnisme. C’est la raison pour laquelle nous lançons un nouvel appel pressant afin que tous ceux qui croient que la justice est un des chemins vers la paix puissent apporter leur obole. Il n’y a pas de petits dons. Un reçu fiscal sera envoyé à tous ceux qui accepteront de nous aider (pour ceux qui déclarent des revenus fiscaux en France). Encore merci. Nous comptons sur vous.

Alain GAUTHIER, président du CPCR

PS. Après plusieurs semaines de silence, le site du CPCR peut à nouveau diffuser des nouvelles. Des piratages intensifs et répétés ne nous permettaient plus de dialoguer avec vous. Merci aux amis qui ont passé beaucoup de temps à restaurer ce site qui fait foi en la matière.

 

Lire aussi

Le CPCR dépose une nouvelle plainte pour génocide.

  Le 23 novembre dernier, le CPCR a déposé une nouvelle plainte contre une personne …