Le président Macron à Kigali: entre espoir et anxiété

Le président Emmanuel MACRON arrive à Kigali demain. Ce déplacement est attendu avec espoir mais aussi avec anxiété. Les rescapés et les familles de victimes attendent surtout des excuses car l’Etat français, en 1994, s’est rendu complice d’un gouvernement génocidaire. Ni le rapport DUCLERT, ni le rapport MUSE n’ont voulu parler de complicité. Et pourtant! Quant au pardon, à qui peut-on le demander, si ce n’est aux victimes elles-mêmes  qui ne sont plus pour l’accorder?

Mais le président français aura-t-il le courage de présenter des excuses quand on connaît les réticences de la grande majorité de la classe politique française et des militaires qui se sont exprimés?

En tant que représentant des victimes, en tant qu’association qui réclame depuis plus de 20 ans que justice soit rendue à l’encontre de ceux qui ont participé au génocide des Tutsi et qui vivent en France, le CPCR ne peut que demander que notre président, humblement mais fermement, présente des excuses aux victimes et à leurs familles. C’est le minimum qu’on puisse attendre. Espérons simplement que cet espoir ne sera pas déçu.

Alain GAUTHIER, président du CPCR

Lire aussi

Bakuzakundi Michel

Michel BAKUZAKUNDI ne sera jamais jugé: il est mort « innocent »

Nous avons appris, la semaine dernière que monsieur Michel BAKUZAKUNDI, domicilié au Havre et visé …