A ne pas manquer

Procès SIMBIKANGWA: condamnation pour génocide

Le procès de Pascal Simbikangwa, qui s’est terminé comme prévu le 14 mars 2014, peut être considéré comme historique. Pour la première fois en France un prévenu est condamné pour génocide. Cette décision d’un jury populaire ouvre la voie à d’autres procès qui ne sauraient manqués de venir devant une cour d’assises. Deux présumés génocidaires sont actuellement détenus, tous deux anciens bourgmestres de la commune de Kabarondo dans l’Est du Rwanda. Octavien NGENZI va terminer sa quatrième année de détention provisoire et les juges d’instruction vont devoir prendre la décision, soit de décréter un non lieu, ce que nous n’osons croire, soit de le déférer à son tour devant une cour d’assises. Son compère Tito BARAHIRA devrait l’accompagner dans cette procédure. 

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, nous avons appris l’arrestation, la semaine dernière, de Charles TWAGIRA, visé par une plainte du CPCR depuis 2009, et qui avait retrouvé un poste à l’hôpital de Vire, en Normandie. Charles TWAGIRA est soupçonné d’avoir participé au génocide des Tutsi à Kibuye. Un documentaire rediffusé la semaine dernière sur France Ô raconte son histoire: La Grande Traque: des tueurs parmi nous? de Manolo D’Arthuis. Le livre de Maria MALAGARDIS, Sur la piste des tueurs rwandais, publié chez Flammarion, pourrait aussi vous éclairer utilement. Probablement Charles TWAGIRA demandera-t-il sa remise en liberté! Rappelons que tout prévenu est présumé innocent tant qu’il n’a pas été jugé.

Concernant SIMBIKANGWA, ce dernier, par l’intermédiaire de ses avocats, a décidé de faire appel de sa condamnation à 25 ans de prison. Un nouveau procès sera donc organisé dans une autre cour d’assises, avec un autre président, d’autres jurés… On ne peut pas dire que cette décision nous ravit mais nous saurons une nouvelle fois faire face.

Le combat continue donc. Nos appels à aide financière ont été entendus par des personnes que nous remercions une fois encore. Mais nous sommes loin de pouvoir faire face à toutes les charges qui vont nous incomber. Merci d’avance à tous ceux qui seront sensibles à notre appel. Tout don donne droit à un reçu fiscal pour déduction d’impôt pour ceux qui ont leur foyer fiscal en France. Grand merci encore aux nombreux témoignages de soutien que nous avons reçus après le procès SIMBIKANGWA.

Lire aussi

Procès BUCYIBARUTA. Lundi 16 mai 2022. J6

Auditions de Dismas NSENGIYAREMYE, ancien premier ministre de avril 1992 à juillet 1993 et François-Xavier NSANZUWERA, procureur de la République à Kigali en 1994.