Accueil / Actualités

Actualités

février, 2017

  • 16 février

    Pierre PEAN / Hubert VEDRINE: et si ça suffisait!

    Fallait-il réagir aux propos de messieurs PEAN et VEDRINE publiés dans le dernier numéro de “Le Un”? Colette BRAECKMAN s’est légitimement exprimée (lire sur son blog) et nous partageons en tout point son indignation, tant à l’égard du directeur de la Revue en question qu’à celui des “spécialistes” à qui on a donné abusivement la parole. Hubert VEDRINE, fidèle à sa ligne de conduite, droit dans ses bottes, défend bec et ongles le comportement des responsables politiques français de 1994. Il était de ceux-là! Quant à Pierre PEAN, le célèbre “journaliste enquêteur”, il nous sert à nouveau sa soupe de …

janvier, 2017

  • 28 janvier

    Décès de Martin KABALIRA

    Nous avons appris le décès de monsieur Martin KABALIRA, ex-aumônier militaire à l’ESO (École des Sous-Officiers) à Butare en 1994, lors du génocide des Tutsi. Réfugié au Congo, il sera ramené en France par des évêques en mission pastorale. Nommé dans le diocèse de Luchon, il résidera dans le sud de la France jusqu’à ce qu’il demande d’être réduit à l’état laïque. C’est à Trappes que nous le retrouverons voici quelques années, engagé au service d’une association dans laquelle il dispensait des cours d’informatique. Depuis quelques années, nous tentions, mais difficilement, de recueillir des témoignages qui l’auraient mis en cause. …

  • 11 janvier

    Affaire Pierre TEGERA: ordonnance de non-lieu.

    Les juges en charges du dossier Pierre TEGERA ont finalement publié une ordonnance de non-lieu. Cette décision a été portée à la connaissance des parties civiles à la mi-décembre 2016 et il n’a pas été possible pour le CPCR, initiateur de la plainte, de faire appel. Par manque d’éléments concernant la période d’avril à juillet 1994. Après plusieurs commissions rogatoires au Rwanda, les enquêteurs n’ont pas réussi à trouver des témoins qui auraient vu Pierre TEGERA pendant la période d’avril à juillet 1994. Nombre d’entre eux mettaient en cause l’ancien responsable d’un programme d’amélioration de la pomme de terre dans …

décembre, 2016

  • 30 décembre

    Des génocidaires sont jugés et condamnés aussi en France.

    Le site IGIHE évoque le cas des personnes soupçonnées d’avoir participé au génocide des Tutsi et qui sont réfugiées à l’extérieur du Rwanda. “La plupart des pays de la Communauté internationale ont montré une disposition ferme pour une coopération et diplomatie judiciaires avec le Rwanda avec l’échange d’informations utiles sur les Rwandais soupçonnés d’avoir joué un rôle dans la commission du génocide perpétré contre les Tutsi du Rwanda. L’Allemagne, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède, la Norvège, les États-Unis, le Canada, entre autres, ont montré un bon exemple en essayant traduire devant la justice de leurs pays respectifs des suspects. …

  • 16 décembre

    Clémence incompréhensible pour deux condamnés du TPIR!

    A l’heure où la Cour d’assises de Bobigny confirme en appel  une peine de 25 ans de prison pour “génocide et complicité de crimes contre l’humanité” à l’encontre de Pascal SIMBIKANGWA, quelques mois après la condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité de messieurs NGENZI et BARAHIRA par la Cour d’assises de Paris, nous apprenons que le juge Theodor MERON, président du MTPI, le Mécanisme de l’ONU pour les Tribunaux Pénaux Internationaux, vient de prendre une mesure de clémence en faveur de deux condamnés du TPIR détenus au Mali. Ferdinand NAHIMANA et Emmanuel RUKUNDO, condamnés respectivement à 30 ans et …

  • 14 décembre

    Retour sur le procès SIMBIKANGWA: “Pressions sur les témoins?” “Tous des menteurs?”

    Lors du procès en appel de Pascal SIMBIKANGWA, deux thèmes sont revenus du banc de la défense: pression sur les témoins qui sont tous des menteurs. Cette “pression sur les témoins” est revenue comme un leitmotiv, que ce soit dans la bouche de l’accusé lui-même, ou dans celle de ses conseils. On connaît bien cet argument, et bien avant que la justice française ne se mette en route. Ne seraient libres de témoigner que les témoins à charge! Quand on est à bout d’arguments, il faut bien en imaginer d’autres! De dénoncer en particulier les fameux “syndicats de délateurs“:  le …

  • 8 décembre

    Procès SIMBIKANGWA : un procès politique ?

    Maître EPSTEIN, avocat de Pascal SIMBIKANGWA aux assises de Paris en 2014, et en appel devant les assises de Bobigny du 25 octobre au 3 décembre 2016, ne cesse de dénoncer un procès politique. Son client aurait été condamné à tord, il n’aurait pas été jugé pour ce qu’il a fait au Rwanda en 1994. Il dénonce un procès politique! Un procès politique ? Mais à qui la faute ? En évoquant à tout moment le rôle du FPR, en dénonçant les soldats du FPR et les crimes qu’ils auraient commis, l’avocat de SIMBIKANGWA a tout fait pour éloigner les jurés de …

  • 6 décembre

    Procès en appel de SIMBIKANGWA. Arrêt de la Cour d’Assises

    arret-appel-simbikangwa-extrait

      Voir également la feuille de motivation de cette condamnation.

  • 5 décembre

    Procès en appel de SIMBIKANGWA. Feuille de motivation de sa condamnation.

    Feuille de motivation de la décision de la Cour condamnant Pascal SIMBIKANGWA à 25 années de réclusion criminelle le 3 décembre 2016. Liens vers les auditions des témoins cités en référence dans ce document.

  • 3 décembre

    Procès SIMBIKANGWA: SIMBIKANGWA condamné à 25 ans de prison.

    Pascal SIMBIKANGWA est condamné à 25 ans de réclusion criminelle. C'est ce qu'avait requis l'avocat général...